Bonjour et bienvenue à toi !
Je m’appelle Maëlis SOULET et je suis diététicienne-nutritionniste diplômée à la suite de l’obtention du Diplôme Universitaire et Technologique Génie Biologique option Diététique à Montpellier.

Si tu es ici à me lire c’est probablement parce que tu t’intéresses de près ou de loin à la nutrition, et si c’est le cas, tu es au bon endroit. Si ce n’est pas le cas, tu peux quand même rester, ne t’en fait pas.
En effet, je suis une passionnée de nutrition et j’adore apprendre mais surtout transmettre aux autres.

De nature empathique et avec un bon sens de l’écoute, je me suis toujours intéressée au bien-être et j’ai vite constaté qu’il passait notamment en grande partie par l’alimentation. Comme l’a dit Hippocrate : « Notre nourriture devrait être notre médecine et notre médecine devrait être notre nourriture » …

Comprendre la balance énergétique

  -  Articles   -  Comprendre la balance énergétique

Comprendre la balance énergétique

Pour que nous puissions vivre et être en bonne santé, notre organisme a besoin d’énergie, énergie que nous trouvons dans les différents aliments et dont l’unité de mesure est la calorie, ou plutôt la kilocalorie.

La balance énergétique est donc une métaphore qui permet d’illustrer ce qu’il se passe dans notre organisme afin de mieux comprendre les variations de poids.

 

 

D’un côté de la balance énergétique il y a les apports énergétiques et de l’autre côté il y a les dépenses énergétiques.

9

La seule source d’apports énergétiques qui peut faire pencher d’un côté ou de l’autre cette balance est notre consommation alimentaire.

Si nous rentrons dans le détail ce sont plus précisément les ingestions, les excrétions et entre les deux l’assimilation, le stockage et l’utilisation des nutriments mais résumons cela à notre consommation alimentaire.

A savoir que les nutriments énergétiques dans nos aliments sont les protéines, lipides et glucides et que :

–       1 g de protéines apporte 4 kcal

–       1 g de lipides apporte 9 kcal

–       1 g de glucides apporte 4 kcal

–       1 g d’alcool (ou plus précisément d’éthanol) apport 7 kcal

 

 

Les différentes sources de dépenses énergétiques sont :

  • Le Métabolisme de Base (MB), qui représente l’énergie minimale nécessaire au maintien de nos fonctions vitales. Il représente 60 à 70 % de nos dépenses énergétiques totale ;
  • Le Niveau d’Activité Physique (NAP), qui représente l’énergie consommée pour effectuer  des mouvements que ce soit rester debout, marcher ou encore faire du vélo ou courir un marathon.

Ces deux sources de dépenses énergétiques constituent ensemble ce que l’on appelle le métabolisme bien qu’il y a d’autres facteurs qui interviennent comme la thermorégulation, la digestion ou encore le système immunitaire.

 

 

Pour que notre poids soit stable, il faut donc que les apports énergétiques soient équivalents aux dépenses énergétiques.

Si nos apports sont plus importants que nos dépenses, forcément la balance va pencher et nous allons prendre du poids.

Et inversement si nos dépenses sont plus importantes que nos apports, nous allons perdre du poids.

 

Le piège ici est de se dire “Ah mais moi qui dois perdre du poids je vais manger beaucoup moins en enlevant les féculents de mon alimentation et en buvant du jus de céleri” par exemple.

Alors non, ce n’est pas du tout la bonne solution. Déjà parce que cette personne va sûrement ne pas apporter à son organisme tous les nutriments nécessaires au maintien de sa santé, parce que oui tous les jours nous avons besoin d’apporter une certaine quantité de protéines, de lipides, de glucides mais aussi de vitamines et de minéraux à notre organisme.

 

Et la deuxième raison pour laquelle il ne faut pas se dire ça c’est l’effet yo-yo.

10

Dès que nous rentrons dans la restriction alimentaire (en faisant un régime draconien par exemple), nous diminuons nos apports énergétiques ce qui entraîne forcément une perte de poids et bien souvent rapide mais cela entraîne également la diminution du métabolisme de base (car ce dernier dépend notamment du poids).

Ensuite lorsque nous allons revenir à une alimentation normale parce que le jus de céleri au bout d’un moment… heu… voilà quoi.. nos apports vont donc augmenter et notre métabolisme de base lui sera toujours faible donc nous allons reprendre du poids jusqu’à bien souvent dépasser notre poids d’avant le régime.

Au lieu de perdre du poids et d’améliorer sa santé tout en se sentant mieux dans sa peau, nous allons perturber notre métabolisme de base et nous allons prendre plus du poids que ce que nous avions réussi à perdre.

 

Pour perdre du poids correctement, c’est-à-dire sans se mettre en danger et durablement, il y a énormément de choses à prendre en compte comme le métabolisme de base, l’activité physique, le mode de vie, les habitudes alimentaires, les sensations alimentaires, la digestion, l’hydratation, le sommeil, l’environnement etc.

C’est pour cela que je vous déconseille fortement de vous lancer dans un de ces nombreux régimes restrictifs, qui sont d’ailleurs je le rappelle, une des causes de l’obésité (car bien souvent on reprend le poids que l’on a perdu et plus encore comme je vous l’ai expliqué), mais vous pouvez plutôt consulter un.e diététicien.ne – nutritionniste pour vous aider et vous accompagner sereinement vers votre objectif.

 

N’hésite pas à partager cet article sur tes réseaux sociaux !

 

J’ai également enregistré une vidéo à ce sujet, n’hésite pas à y jeter un œil !

À très vite pour en apprendre toujours plus !